Rechercher
  • Margaux Marbaise

Les hommes et la sexualité: Quand le stress s'en mêle...



Si les articles sur les effets bénéfiques de la sexualité sur la santé et le stress sont monnaie courante, il est plus rare d'entendre parler des effets délétères du stress sur la sexualité des hommes.


Messieurs, si vous traversez une période éprouvante et que vous voyez votre intérêt pour la sexualité et vos performances sexuelles diminués, sûrement êtes-vous victime du stress. Dans les faits, nous aimerions tous être capable de laisser les soucis de côté dès que nous passons le seuil de la porte ou que nous nous faufilons sous la couette. Mais dans la réalité, ce n'est pourtant pas si simple.


Il faut savoir que le stress nuit à la sexualité à plusieurs niveaux.


-> Quand nous sommes stressés, par un rythme de travail trop soutenu, un parent malade, un enfant capricieux, une période de blocus, ... notre corps libère du cortisol, qui est l'hormone anti-désir par excellence. La montée de cortisol est la réponse archaïque du corps au stress depuis la nuit des temps. Pour mieux comprendre, plantons le décor: vous êtes un homme préhistorique et vous devez chasser pour survivre. Si vous passez votre temps à penser à la reproduction, vous risquez fort de vous retrouver sans rien à manger et même si vous serez certainement très satisfait sur le plan sexuel, vous mourrez. Le corps est bien fait: il s'assure d'abord de sa survie immédiate (par la libération de cortisol notamment) avant de vous permettre de penser aux besoins secondaires et donc, à la sexualité. Sur le moment, cette hormone nous rend plus vigilant, attentif, vif et prêt à réagir en cas de danger. C'est sur le long terme que, trop souvent présente, elle devient néfaste. Et que vous soyez un homme préhistorique en train de chasser le mammouth ou un homme moderne en proie au stress du quotidien, l'effet est exactement le même! Pour tous donc, hommes et femmes confondus, au niveau sexuel, les effets du stress se voient généralement en premier sur la libido et le désir sexuel.


->  A un niveau plus psychologique, il n'est pas difficile de comprendre que quand quelque chose va mal dans notre vie, la priorité n'est pas à la sexualité. Le stress est souvent accompagné d'une surcharge mentale et de son flot de pensées négatives. On n'y peut rien, c'est comme ça. On est sur pilote automatique, dans la sphère des pensées plutôt que dans celle du corps et malheureusement, parfois nous y restons même lors des câlins. Heureusement, des techniques existent, notamment par la pleine conscience, pour apprendre à revenir dans le moment présent, dans "l'ici et maintenant", dans l'échange singulier qui unit les corps pour en profiter au maximum.


-> Certains, en période de stress, vont malgré tout pouvoir conserver une libido relativement normale et même y trouver un refuge, une source de plaisir et de détente à portée de main. Pourtant, même si le désir est là, ils peuvent souffrir d'une éjaculation plus prématurée que d'habitude ou de troubles de l'érection.


Pour comprendre, retournons voir nos petits hommes préhistoriques. L'érection est concernée par deux systèmes nerveux différents: le système nerveux parasympathique qui permet à l'érection de se produire et le système sympathique qui entre en jeu dans le mécanisme de la perte de l'érection en cas de stress et ... dans le phénomène d'éjaculation. Notre petit homme de Cro-Magnon, tout stressé qu'il est de peur qu'un lion lui saute à la gorge pendant qu'il est à sa petite affaire a tout intérêt à être capable d'éjaculer dans les plus brefs délais. De même, si l'alerte est maximale, il a plutôt intérêt à utiliser toutes ses capacités non pas à présenter à sa partenaire un pénis vigoureux mais plutôt à bander tous ses muscles pour échapper à l'ennemi.


Vous comprenez maintenant un peu mieux pourquoi un homme stressé peut souffrir provisoirement de troubles sexuels, qu'il s'agisse de perte de désir, de trouble de l'érection ou d'éjaculation prématurée. Le principal est d'éviter de laisser cette situation s'installer car à force d'échecs répétés, le cercle vicieux "stress - troubles sexuels - stress - maintien du trouble" peut finir par s'installer.


Pour plus d'informations, n'hésitez pas à me contacter.

Margaux


#stress #sexualité #sexualitémasculine #angoissedeperformance

 

+32498712481

©2020 par Margaux Marbaise - Sexologue et thérapeute de couple.